Gendarmerie: une opération départementale inhabituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gendarmerie: une opération départementale inhabituelle

Message  stephane le Mar 17 Juin - 23:04

L'heure n'est pas forcément habituelle. Pas plus que la façon de faire. Et c'est le but. Ce jeudi matin, des dizaines de gendarmes se sont déployés sur des axes importants de notre département pour mener une opération de sécurité routière. « Délibérément, nous avons ciblé le créneau 7 heures-9 heures qui correspond à celui durant lequel les usagers se rendent au travail ou emmènent les enfants à l'école… Ces fameux trajets ''domestiques'' et banals durant lesquels se produisent souvent des accidents », explique le chef d'escadron Lombard, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR).

Un « dispositif répressif » a été installé « aux endroits les plus pertinents », c'est-à-dire entre Coursan et Sigean, entre Capendu et Trèbes, entre Alzonne et Castelnaudary et, enfin, entre Limoux et Quillan. Les pelotons d'autoroute sont également « de la partie » sur l'A61 comme sur l'A9.

Chaque commandant de compagnie a mis en place deux patrouilles renforcées par deux motards de l'EDSR sur le secteur d'intervention. Entre les deux équipes, un gendarme en civil, muni d'une voiture banalisée et d'un appareil de contrôle de vitesse a été positionné.

« L'idée, ce n'est pas de ''faire du chiffre'' mais bel et bien de sensibiliser les automobilistes sur des secteurs que nous considérons sensibles. Certes les infractions sont réprimées, mais notre seule présence suffit à dissuader la commission de certaines », explique Jean-Yves Lombard. Derrière lui, dans le flot de circulation, une dame qui n'a pas repéré son véhicule discret, s'acharne à faire des appels de phares pour alerter les véhicules qu'elle croise aux abords du contrôle sur la 113. Forcément, il l'invite à s'expliquer. « Je fais de la prévention moi aussi ! Et puis, il y a trop de pression en ce moment… », se justifie-t-elle. Et le commandant de renouveler ses explications quant à la valeur préventive des contrôles et sur le non-sens des appels de phare. « Dans la mesure où vous ne connaissez pas la raison de notre présence, vous prenez le risque d'alerter des suspects de délit ou de crime en fuite avec vos appels », lui explique l'officier de gendarmerie. Et la dame, penaude, de reconnaître qu'elle « n'avait jamais pensé à ça ».

Toujours est-il que l'opération d'hier matin sera renouvelée très régulièrement dès la rentrée et ponctuellement durant les prochaines semaines. Elle a permis de relever, sur l'ensemble du dispositif, 35 infractions : 12 à la vitesse, 4 de priorités, 5 d'équipements du véhicule, 5 d'usage du téléphone et 9 diverses. Les gendarmes ont dépisté 65 conducteurs à l'alcoolémie et, heureusement, tous étaient à jeun. L'ensemble des contrôles a débouché sur l'immobilisation de deux véhicules.


LA DEPECHE - le 13 juin 2008

stephane
Habitué
Habitué

Masculin Nombre de messages : 84
Age : 43
Localisation : Nantes
Statut : civil
Date d'inscription : 29/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum