le parlons armées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le parlons armées

Message  Nico.coef le Ven 25 Jan - 13:54

La « grande muette » a du vocabulaire... déroutant


Le 14 Juillet, les militaires défilent sur les Champs-Elysées. « Une ! Deux ! Une ! Deux ! » croyez-vous entendre. Vous n’y êtes pas du tout. Selon un petit document semi-confidentiel que nous nous sommes procuré à l’état-major, il faut dire « Ope, dé ! » « Il existe une variante sous la forme "Han, Deuuuu" ou encore "Han deyy". Au bout d’une centaine de mètres, il arrive que le premier borborygme soit estompé au profit du seul "Deuuu, Deuuu, Deuuu" ». Commentaire de l’auteur d’Apprenons à parler comme un militaire : « Le souci de concision (propre à la langue militaire) peut aller jusqu’à l’utilisation d’interjections, voire de sons monosyllabiques pour remplacer des phrases entières. » Ainsi « Garde-à-vous » se dit « Vouuuus ! » , « Vauuuuh ! » ou plus simplement « Huu ! » En suivant cette règle, « Repos » se dira « Pooo ! », et ainsi de suite.
Acronymes

Le « militaire » n’est pas qu’un langage primitif. Si sa syntaxe reste pauvre, son vocabulaire est d’une richesse déroutante. « Le militaire a l’habitude d’utiliser un grand nombre d’acronymes pour remplacer des expressions compliquées (comprenez plus de trois mots) qui, le plus souvent, désignent une réalité simple que l’on désignerait dans le civil en un seul mot », écrit l’auteur du texte, resté prudemment anonyme. Exemples : PMF = une femme (personnel militaire féminin). IAL = une paille (interface d’alimentation liquide). BAB = boules Quiès (bouchons antibruit). RCIR = ration (ration de combat individuelle réchauffable). VTLR = une brouette (véhicule de transport léger rural). « Ce procédé a pour utilité de rendre une conversation entre militaires impossible à comprendre pour un civil non entraîné », conclut l’officier. Comme toutes les professions, les militaires ont leurs idiotismes. Dans l’armée, on ne va pas quelque part, on « fait mouvement ». On ne dit pas « oui », mais « affirmatif ». Ni « allô », mais « a qui ai-je l’honneur ? » On ne prend pas de vacances, on « part en perm ». On ne possède pas un treillis, on l’a « en dotation ». Treillis qui n’existera forcément qu’en deux tailles : trop petit ou trop grand. Quoi qu’il en soit, ce sera l’équipement « qui va bien ». Cette expression est sans doute la plus utilisée dans les casernes : le document « qui va bien », la formation « qui va bien », la voiture « qui va bien », etc. Exercice : « Vous serez pris en compte par la féminine qui va bien. ». Comprenez : un militaire de sexe féminin s’occupera de vous.
Queue verte

Même en présence d’une PMF, le langage militaire peut être trivial. Les expressions « Sortez-vous les pouces du cul » ou « Affolez-vous le minou » inciteront les destinataires à accélérer le mouvement. La section n’est pas encore « disloquée » que l’adjudant bien « retaillé » (qui a une attitude exemplaire) annonce : « Vous êtes déjà en retard ! » Dans ce cas, le « crapahut » s’annonce « pêchu » (la marche s’annonce sportive). Le militaire a parfois besoin de se détendre. S’il sort boire un verre avec ses copains, ce sera un « dégagement » où l’on pourra « s’arsouiller le groin » (boire avec excès) au milieu des « pékins » (les civils). On parle volontiers de « tarlouses, blaireau, beatnik, taffiole, gonzesses, couille de loup ». Exemple tiré de l’esprit de saine compétition qui règne entre les unités : « La 3 (troisième compagnie) c’est des taffioles. » Un général est un « poireau », car il a la tête blanche mais la queue encore verte... Pour bien parler « militaire », certains mots sont enfin à éviter soigneusement, avertit l’auteur du document. « Excusez-moi, pardon » : « On ne s’excuse jamais dans l’armée », constate-t-il. « Pourquoi » : « Ce mot n’existe pas. » « Réfléchir » : « A utiliser avec modération. »

En guise d’exercice de synthèse, voici un passage « traduit » du Petit Chaperon rouge :

« Le loup arriva à l’objectif à H + 1. Il frappe : Boum boum. Halte-là, qui va là ? C’est le PCR, dit le loup en camouflant sa voix. Je vous apporte une RCIR, avec le pain de combat qui va bien. La grand-mère, qui était consignée en chambre parce que consultante, hurla : utilise le percuteur et l’extracteur cherra. Le loup obéit. La porte s’ouvre. A l’issue, le loup se jette sur la PMF et la dévore. » Finex ! (Fin de l’exercice.) Pooo !

source :http://www.armees.com



Moi je dis y a du vrai la dedans....rappelez vous nos séances d' OS ^^ lol!

Nico.coef
Administrateur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 1078
Age : 29
Localisation : Quintin (22)
Statut : GAR 2nd classe PSIG Guimgamp
Date d'inscription : 17/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le parlons armées

Message  Max94 le Ven 25 Jan - 14:18

Ca me rappel le pas de tir où un officier nous parlait, il a dit "vous" un peu brutalement (seconde personne du pluriel) et tout le monde s'est mis au garde à vous lol.

_________________
***E.R.G.M. 124/1 Peloton 1***
***Parfois brutal, toujours loyal !***

Max94
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 891
Age : 26
Localisation : Créteil
Statut : Brigadier/Chef ®
Date d'inscription : 18/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le parlons armées

Message  marion le Ven 25 Jan - 20:20

oui il y a beaucoup de vrai la dedans. Je trouve que c'est amusant à lire et il ya des expressions à retenir.

marion
Fidele
Fidele

Féminin Nombre de messages : 125
Age : 27
Localisation : Mouans Sartoux
Statut : gendarme adjoint volontaire
Date d'inscription : 04/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le parlons armées

Message  tetra le Ven 25 Jan - 21:06

Pour la marche au pas, c'est tout a fait vrai, j'ai entendu les deux variantes lors de la PMG, j'ai léger faible pour le "ope dé" , pour ce qui est du garde a vous, j'ai constaté que plus on monte en grade plus le "Garde a vous" est court, un gendarme ou un chef utilisera le garde a vous normal ,un major commencera a abrevier, cela donnera un "D'vous !", un chef d'escadron se passera du garde, conservera uniquement le "vous" , et pour ce qui est d'un colonel il ne subsistera que le "Ouuu !"
et ce n'est pas pour me déplaire, plus c'est sec les ordres plus ca me plait. Razz

_________________
-Dossier Inscription => Remis le 20/10/06
-PMG => Effectué du 14 au 28/07/07
-Visite Médicale => Effectué le 25/11/08 SIGYCOP 1111111
-ESR => Validé le 15/10/08
-Uniforme => Reçu le 8/12/07
-DAR 1 => 18-25/02/08 Validé le 01/06/08
-DAR 3 => 12-18/04/08 Validé le 01/01/09
-BPT => Habilité depuis le 21/02/08
-Carte Réserviste => Reçue le 8/04/08
-Médaille Def Nat => Décernée le 17/06/09
-Total Jours de renforts: 47 (2008),42 (2009)
-Total Jours d'instruction: 15 (2007),16 (2008)

tetra
Accro
Accro

Masculin Nombre de messages : 318
Age : 29
Localisation : Lorient
Statut : Brigadier de Reserve
Date d'inscription : 12/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le parlons armées

Message  Max94 le Sam 26 Jan - 7:11

PLus ça clac plus ça te rapelle les coups de fouets c'est ça ^^ ?

_________________
***E.R.G.M. 124/1 Peloton 1***
***Parfois brutal, toujours loyal !***

Max94
Modérateur
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 891
Age : 26
Localisation : Créteil
Statut : Brigadier/Chef ®
Date d'inscription : 18/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le parlons armées

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum